La gestion thématique Green :
Proof-of-Stake

Les deux principales méthodes de validation des transactions sont le Proof of Work (PoW), utilisé notamment par Bitcoin, et le Proof of Stake (PoS), ou preuve d'enjeu en français. Ce mécanisme de consensus est moins énergivore que le Proof of Work. Il favorise également la décentralisation de la blockchain.
Quels sont les avantages du profil thématique green ?
Approche Low Carbon
Investir dans l'innovation technologique
Je m'inscris

Principaux risques

Alphacap Digital Asset Management attire votre attention sur le fait que tout investissement en actifs numériques comporte des risques, notamment des risques de perte totale en capital et de très forte volatilité. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles ne doivent pas être l’élément central de votre décision d’investissement.

Je m'inscris maintenant pour découvrir la gestion Green

Pourquoi la conviction green ?

Pour valider les transactions, les deux principales méthodes pour atteindre un consensus distribué sont le Proof of Work (PoW), ou preuve de travail, et le Proof of Stake (PoS), ou preuve d’enjeu. Cette dernière se veut l’alternative à la preuve de travail pour limiter la consommation énergétique lors de la validation des transactions. Ce portefeuille n'a pas vocation a avoir une approche décarbonation mais à réduire son impact en consommation d'énergie.
 

Quelles sont les spécificités du Proof-of-Stake ?
Le PoS ne nécessite en effet pas de minage. C’est pourquoi on ne parle pas de « mineurs » mais de « minteurs » (ou forgeurs). Ce mécanisme de consensus ne nécessite pas d’investir dans une forte puissance de calcul pour résoudre un problème mathématique et valider un block de transactions. Il suffit de détenir une certaine quantité de jetons du réseau blockchain en question. Ses inventeurs sont partis du principe que, plus un validateur détenait de jetons d’une blockchain, plus il avait intérêt à ce que la blockchain soit sécurisée. Le plus logique serait donc de sélectionner un validateur de transactions ayant cette préoccupation. Ainsi, plus un nœud détient de jetons d’un réseau, plus il aura de chance de se voir confier la validation de blocks (et plus il aura de récompenses).

Concrètement, l’algorithme se base sur le dernier bloc de la chaîne pour sélectionner aléatoirement un validateur et lui permettre d’inscrire le bloc suivant. Un délai lui est alors donné pour effectuer l’opération. Si ce délai n’est pas respecté, un second validateur sera sélectionné. En PoS, la chaîne la plus longue est celle qui est considérée par défaut comme valide. Les jetons des blockchains PoS sont obtenus soit en les achetant lors d’une levée de fonds ou sur le marché secondaire, soit en les gagnant comme récompense. Leurs détenteurs peuvent participer directement à la validation des blocs en déposant leurs jetons en garantie ou les déléguer à un autre acteur.

AVANTAGES du Proof-of-Stake
Le consensus PoS consomme beaucoup moins d’énergie que le PoW. Sa croissance est ainsi beaucoup plus soutenable et scalable. Par ailleurs, le modèle PoS n’est pas fondamentalement un modèle crypto-inflationniste. C’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de créer un nombre toujours plus important de tokens pour récompenser les validateurs (PoW). Enfin, les risques de centralisation sont jugés plus réduits. En effet, il est plus difficile de réaliser des économies d’échelle que dans le PoW, dans lequel la puissance de calcul la plus importante valide les blocs et gagne donc le plus de récompenses. 
INCONVÉNIENTS du Proof-of-Stake
L’inconvénient principal par rapport au PoW est qu’il est moins sécurisé. Un autre problème est l’attaque du « Nothing at Stake ». Elle devient possible en cas de fork (elle se divise en deux). Dans une telle situation, un validateur aurait plus d’intérêt à continuer à forger sur les deux chaînes plutôt qu’à n’en choisir qu’une. Ses espérances de gains seraient alors multipliées. Le « Slashing » est le mécanisme de pénalité prévu pour dissuader ces comportements et inciter à ne voter que sur une seule chaîne. Enfin, bien que théoriquement décentralisé, le nombre de validateurs peut en réalité être très restreint. C’est pourquoi il est essentiel d’étudier le nombre de nœuds réellement actifs.
La première maison de gestion de conviction en actifs numériques.

Rejoignez-nous sur
Alphacap Digital Asset Management attire votre attention sur le fait que tout investissement en actifs numériques comporte des risques, notamment des risques de perte totale en capital. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles ne doivent pas être l’élément central de votre décision d’investissement.
© 2022 Alphacap Digital Asset Management